La liberté de penser et de s’exprimer/Kant/extrait n°39

Le texte ci-dessous est extrait d’un célèbre opuscule de Kant intitulé « Qu’est-ce que les Lumières ? ». Sous le règne de Frédéric II, dit Frédéric le Grand,( 1712-1786) Les Lumières connaissent leur apogée et de nombreux intellectuels européens fréquentent la cour du roi de Prusse. Mais en 1784, date à laquelle Kant publie cet opuscule, le Lumières … Lire la suite de La liberté de penser et de s’exprimer/Kant/extrait n°39

Loi et Liberté/Rousseau/extrait n°38

Ce texte, extrait des « Lettres écrites de la montagne », de J.J.Rousseau,  définit la liberté non comme un pouvoir illimité de chaque individu, mais comme le pouvoir de chacun en tant qu’il vit avec d’autres au sein de la cité dont il est membre. La liberté du citoyen ne peut alors se penser sans référence au … Lire la suite de Loi et Liberté/Rousseau/extrait n°38

Le politique et le religieux/ Spinoza/Traité des Autorités théologique et politique/extrait n°37

Le  texte suivant, extrait du « Traité des Autorités Théologique et Politique » a été publié par Spinoza en 1770 sous anonymat, en une période où les sociétés européennes connaissaient encore les soubresauts des guerres de religions qui avaient commencé dans la seconde moitié du XVI ème siècle ; des phases de grandes tensions religieuses secouaient encore non … Lire la suite de Le politique et le religieux/ Spinoza/Traité des Autorités théologique et politique/extrait n°37

Philosopher : « se déprendre de soi-même »/Michel Foucault/ L’usage des plaisirs/ extrait n°36

"Quant au motif qui m'a poussé, il était fort simple. Aux yeux de certains, je pense qu'il pourrait par lui-même suffire. C'est la curiosité, - la seule espèce de curiosité en tout cas, qui vaille la peine d'être pratiquée avec un peu d'obstination : non pas celle qui cherche à s'assimiler ce qu'il convient de … Lire la suite de Philosopher : « se déprendre de soi-même »/Michel Foucault/ L’usage des plaisirs/ extrait n°36

La liberté d’expression du citoyen/Spinoza/ Traité des autorités théologique et politique/extrait n°35

« Partons des principes de toute organisation en société (démontrés plus haut) ; il s’ensuit avec la plus grande évidence, que le but final de l’instauration d’un régime politique n’est pas la domination, ni la répression des hommes, ni leur soumission au joug d’un autre ; ce à quoi l’on a visé par un tel … Lire la suite de La liberté d’expression du citoyen/Spinoza/ Traité des autorités théologique et politique/extrait n°35

La crise écologique comme crise de la sensibilité/Baptiste Morizot/ Texte n°34

« Les relations possibles dans le cosmos des modernes sont de deux ordres : ou bien naturelles, ou bien sociopolitiques, et les relations sociopolitiques sont réservées exclusivement aux humains. Conséquemment, cela implique qu’on considère les vivants essentiellement comme un décor, comme une réserve de ressources à disposition pour la production, comme un lieu de ressourcement ou … Lire la suite de La crise écologique comme crise de la sensibilité/Baptiste Morizot/ Texte n°34

Les maladies : oeuvre des sociétés civiles /Rousseau/texte n°33

« À l’égard des maladies, je ne répèterai point les vaines et fausses déclamations que font contre la Médecine la plupart des gens en santé ; mais je demanderai s’il y a quelque observation solide de laquelle on puisse conclure que dans les pays, où cet art est le plus négligé, la vie moyenne de l’homme … Lire la suite de Les maladies : oeuvre des sociétés civiles /Rousseau/texte n°33

L’être sensible : point commun à l’humain et à l’animalité/JJ.Rousseau/(texte 32)

« Connaissant si peu la Nature et s’accordant si mal sur le sens du mot Loi, il serait bien difficile de convenir d’une bonne définition de la Loi naturelle. Aussi toutes celles qu’on trouve dans les Livres, outre le défaut de n’être point uniformes, ont-elles encore celui d’être tirées de plusieurs connaissances que les hommes n’ont … Lire la suite de L’être sensible : point commun à l’humain et à l’animalité/JJ.Rousseau/(texte 32)

La pitié, un sentiment naturel/ J.J. Rousseau (texte n° 31)

« Il est donc bien certain que la pitié est un sentiment naturel qui, modérant dans chaque individu l’activité de l’amour de soi-même, concourt à la conservation mutuelle de toute l’espèce. C’est elle qui nous porte sans réflexion au secours de ceux que nous voyons souffrir : c’est elle qui, dans l’état de nature, tient lieu de … Lire la suite de La pitié, un sentiment naturel/ J.J. Rousseau (texte n° 31)

Maurice Merleau-Ponty /altérité et opacité des consciences( texte 30)

L’altérité et l’opacité des consciences « Je perçois autrui comme comportement ; par exemple je perçois le deuil ou la colère d’autrui dans sa conduite, sur son visage et sur ses mains, sans aucun emprunt à une expérience « interne » de la souffrance ou de la colère et parce que deuil et colère sont des variations de l’être … Lire la suite de Maurice Merleau-Ponty /altérité et opacité des consciences( texte 30)

Michel Terestchenko / vulnérabilité et altruisme (texte 29)

Conscience de la vulnérabilité et engagement altruiste « Dans la perception première de la détresse est saisie seulement une situation objective dont nous ne sommes tout d’abord que spectateurs et qui, dans la représentation que nous en avons, nous laisse encore à distance, simples témoins. Ce rapport qui n’est encore que de pure objectivation est incapable … Lire la suite de Michel Terestchenko / vulnérabilité et altruisme (texte 29)

Byung Chul Han / sécurité sanitaire et liberté (texte n°28)

Société de survie ou société du bien-vivre ? Santé et liberté. Ce texte est extrait d’un entretien accordé par Byung-Chul Han (philosophe allemand d’origine sud-coréenne),  au journal Libération du 5 avril 2020 sous le titre «  la révolution virale n’aura pas lieu »). Quel est le prix de la sécurité sanitaire pour la liberté des citoyens … Lire la suite de Byung Chul Han / sécurité sanitaire et liberté (texte n°28)

Hartmut Rosa / les pièges de l’accélération du progrès(texte n°27)

Le vélo et la roue du hamster... « Ce n’est pas le virus qui a fait tomber les avions et fermé nos écoles, cinémas et universités, et même stoppé les championnats de football. C’est une décision politique. La décélération spectaculaire à laquelle nous assistons est le résultat d’une action politique qui semblait pourtant si impuissante face … Lire la suite de Hartmut Rosa / les pièges de l’accélération du progrès(texte n°27)

Tristan Garcia / accélérer ou infléchir le progrès ?(texte 26)

Choix et enjeux d'un temps de confinement « Le confinement, puis le déconfinement sont bien sûr des mesures extraordinaires. Néanmoins, encore une fois, l’épidémie n’est pas tout à fait un « événement ». Car qu’entend-on par ce terme ? Pour Alain Badiou, par exemple, un événement est une coupure qui fend l’être, un surgissement imprévisible qui bouleverse l’ordre des … Lire la suite de Tristan Garcia / accélérer ou infléchir le progrès ?(texte 26)

François Dagognet / pour une morale de l’action(texte n°25)

Pour en finir avec "les bonnes intentions"... « Cette société s’exprime à travers l’art, la culture, la religion, le folklore, l’administration, la politique, la gestion, mais, de toutes ces perspectives nous retiendrons la vie économique, - l’être productif, l’atelier de fabrication et la consommation qui suit - comme la plus suggestive, la plus décisive, celle qui … Lire la suite de François Dagognet / pour une morale de l’action(texte n°25)