« Sans offenser le genre humain »d’Elisabeth de Fontenay/ 2008/présenté par Michel de Gaudemar

À Saint-Etienne, le 10/12/2008,  dans le cadre des Conférences de l’Hôtel de ville  organisées par l’association de philosophie « Aussitôt dit » , Elisabeth de Fontenay, philosophe, a été invitée à l’occasion de la parution de son livre "Sans offenser le genre humain. Réflexions sur la cause animale",  publié en 2008 aux éditions Albin Michel. Propos d’introduction … Lire la suite de « Sans offenser le genre humain »d’Elisabeth de Fontenay/ 2008/présenté par Michel de Gaudemar

« Une faim d’abîme » de Betty Rojtman /2019/présenté par Mireille Coulomb

À Saint-Etienne, le 20/11/2019, dans le cadre des Conférences de l’Hôtel de ville  organisées par l ‘association de philosophie « Aussitôt dit », Betty Rojtman, lors d’un séjour en France,  a été invitée à l’occasion de la parution de son livre : « Une faim d’abîme. La fascination de la mort dans l’écriture contemporaine », publié aux éditions Desclée de … Lire la suite de « Une faim d’abîme » de Betty Rojtman /2019/présenté par Mireille Coulomb

« Un silence religieux » de Jean Birnbaum/2016/présenté par Jacqueline Dessagne

À Saint-Etienne, le 25 novembre 2016, dans le cadre des Conférences de l’Hôtel de ville  organisées par l ‘association de philosophie « Aussitôt dit » , Jean Birnbaum, journaliste, directeur des  non-fictions au Monde des livres, a été invité à l’occasion de la parution de son livre : Un silence religieux. la gauche face au djihadisme,  publié aux … Lire la suite de « Un silence religieux » de Jean Birnbaum/2016/présenté par Jacqueline Dessagne

« Éloges de l’injustice » de Céline Spector/ 2018/présenté par Jacqueline Dessagne

À Saint-Etienne, le 11/01/2018,  dans le cadre des Conférences de l’Hôtel de ville de  organisées par l ‘association de philosophie « Aussitôt dit » , Céline Spector, professeure de philosophie à l' UFR de l'Université Paris-Sorbonne, a été invitée  à l’occasion de la parution de son livre : Éloges de l’injustice. La philosophie face à la déraison. (2016, éd. … Lire la suite de « Éloges de l’injustice » de Céline Spector/ 2018/présenté par Jacqueline Dessagne

La pitié, un sentiment naturel/ J.J. Rousseau (texte n° 31)

« Il est donc bien certain que la pitié est un sentiment naturel qui, modérant dans chaque individu l’activité de l’amour de soi-même, concourt à la conservation mutuelle de toute l’espèce. C’est elle qui nous porte sans réflexion au secours de ceux que nous voyons souffrir : c’est elle qui, dans l’état de nature, tient lieu de … Lire la suite de La pitié, un sentiment naturel/ J.J. Rousseau (texte n° 31)

Maurice Merleau-Ponty /altérité et opacité des consciences( texte 30)

L’altérité et l’opacité des consciences « Je perçois autrui comme comportement ; par exemple je perçois le deuil ou la colère d’autrui dans sa conduite, sur son visage et sur ses mains, sans aucun emprunt à une expérience « interne » de la souffrance ou de la colère et parce que deuil et colère sont des variations de l’être … Lire la suite de Maurice Merleau-Ponty /altérité et opacité des consciences( texte 30)

Michel Terestchenko / vulnérabilité et altruisme (texte 29)

Conscience de la vulnérabilité et engagement altruiste « Dans la perception première de la détresse est saisie seulement une situation objective dont nous ne sommes tout d’abord que spectateurs et qui, dans la représentation que nous en avons, nous laisse encore à distance, simples témoins. Ce rapport qui n’est encore que de pure objectivation est incapable … Lire la suite de Michel Terestchenko / vulnérabilité et altruisme (texte 29)

Byung Chul Han / sécurité sanitaire et liberté (texte n°28)

Société de survie ou société du bien-vivre ? Santé et liberté. Ce texte est extrait d’un entretien accordé par Byung-Chul Han (philosophe allemand d’origine sud-coréenne),  au journal Libération du 5 avril 2020 sous le titre «  la révolution virale n’aura pas lieu »). Quel est le prix de la sécurité sanitaire pour la liberté des citoyens … Lire la suite de Byung Chul Han / sécurité sanitaire et liberté (texte n°28)

Hartmut Rosa / les pièges de l’accélération du progrès(texte n°27)

Le vélo et la roue du hamster... « Ce n’est pas le virus qui a fait tomber les avions et fermé nos écoles, cinémas et universités, et même stoppé les championnats de football. C’est une décision politique. La décélération spectaculaire à laquelle nous assistons est le résultat d’une action politique qui semblait pourtant si impuissante face … Lire la suite de Hartmut Rosa / les pièges de l’accélération du progrès(texte n°27)

Tristan Garcia / accélérer ou infléchir le progrès ?(texte 26)

Choix et enjeux d'un temps de confinement « Le confinement, puis le déconfinement sont bien sûr des mesures extraordinaires. Néanmoins, encore une fois, l’épidémie n’est pas tout à fait un « événement ». Car qu’entend-on par ce terme ? Pour Alain Badiou, par exemple, un événement est une coupure qui fend l’être, un surgissement imprévisible qui bouleverse l’ordre des … Lire la suite de Tristan Garcia / accélérer ou infléchir le progrès ?(texte 26)

François Dagognet / pour une morale de l’action(texte n°25)

Pour en finir avec "les bonnes intentions"... « Cette société s’exprime à travers l’art, la culture, la religion, le folklore, l’administration, la politique, la gestion, mais, de toutes ces perspectives nous retiendrons la vie économique, - l’être productif, l’atelier de fabrication et la consommation qui suit - comme la plus suggestive, la plus décisive, celle qui … Lire la suite de François Dagognet / pour une morale de l’action(texte n°25)

François Dagognet / la médecine ou l’art d’agir dans l’incertitude(texte°24)

Le médecin à l'épreuve de l'incertitude « (…) La thérapeutique se borne à empêcher la maladie, elle l’inhibe en permanence, mais, en dépit de ce succès remarquable de la médecine moderne, elle ne guérit pas vraiment, ne supprime pas l’affection dont on ignore toujours le processus et les fondements. (…). Il en résulte également qu’il est … Lire la suite de François Dagognet / la médecine ou l’art d’agir dans l’incertitude(texte°24)

Georges Canguilhem/ médecine et société (texte n°23)

La crise de la conscience médicale « La médecine, qui ne peut et ne doit refuser, pour la défense de la vie, aucun des secours que la vie peut recevoir de la technique, se trouve être, nécessairement et électivement, le champ dans lequel le vivant humain prend conscience du conflit, de la discordance entre les valeurs … Lire la suite de Georges Canguilhem/ médecine et société (texte n°23)

François Jacob / le vivant et les virus (texte n°22)

Qu'est-ce qu'un virus ? Le  texte ci-dessous est un issu d'un ouvrage scientifique : cela n'a rien de surprenant puisque la réflexion sur les sciences (ou épistémologie) occupe une place importante en philosophie. La philosophie n'a jamais cessé d'être en dialogue avec les sciences,  à travers l'histoire des sciences et l'épistémologie. Cet extrait appartient à un livre, La logique … Lire la suite de François Jacob / le vivant et les virus (texte n°22)

Michel Foucault / penser le vivant (texte n°21)

"Une biologie sans vie ?" Le philosophe  Michel Foucault, lecteur de François Jacob, lui hommage  dans l'extrait suivant : « Une biologie sans vie ? Nous voici pour la troisième fois devant la nécessité de penser tout autrement qu’autrefois. Peut-on comparer ce désenchantement si fécond avec celui qu’on éprouve actuellement lorsqu’on s’aperçoit qu’il faut bien faire l’économie de … Lire la suite de Michel Foucault / penser le vivant (texte n°21)