Conférence de l’Hôtel de ville 2015-2016 n°3

Mardi 15 décembre 2015 à 19h, Hôtel de ville, salle Aristide Briand

Philippe BIHOUIX

à propos de son livre

« L’ ÂGE DES LOW-TECH. VERS UNE CIVILISATIONTECHNIQUEMENT SOUTENABLE »

aux Editions du Seuil, 2014

Croissance en berne, tensions sur l’énergie et les matières premières, effondrement de la biodiversité, dégradation et destruction des sols, changement climatique et pollution généralisée : face aux signaux alarmants de la crise globale, on cherche à nous rassurer. Les technologies « vertes » seraient sur le point de sauver la planète et la croissance grâce à une quatrième révolution industrielle, celle des énergies renouvelables, des réseaux intelligents, de l’économe circulaire, des nano-bio-technologies et des imprimantes 3D.

Plus consommatrices de ressources rares, plus difficiles à recycler, trop complexes, ces nouvelles technologies tant vantées nous conduisent pourtant dans l’impasse. Ce livre démonte un à un les mirages des innovations high tech, et propose de prendre le contre-pied de la course en avant technologique en se tournant vers les low tech, les « basses technologies ». Il ne s’agit pas de revenir à la bougie, mais de conserver un niveau de confort et de civilisation agréables tout en évitant les chocs des pénuries à venir. S’il met à bas nos dernières illusions, c’est pour mieux explorer les voies possibles vers un système économique et industriel soutenable dans une planète finie.

Bihouix © Hermance Triay 1Philippe BIHOUIX est ingénieur centralien. Il a travaillé en France et à l’international dans différents secteurs industriels (énergie, chimie, transports, bâtiment, télécommunications, aéronautique… ) comme ingénieur conseil ou à des postes de direction. Il est co-auteur de Quel futur pour les métaux (EDP Sciences, 2010). L’Âge des low-tech a reçu le Prix de la Fondation de l’Ecologie politique 2014.

La rencontre sera animée par Natacha Gondran, maitre-assistante en management environnemental, 
 Institut Henri Fayol, École nationale supérieure des Mines de Saint-Étienne.