Conférence de l’Hôtel-de-Ville 2014-2015 n°5

25 mars 2015 à 19h, Hôtel de Ville, salle Aristide Briand

Colette BEC

à propos de son livre

« La sécurité sociale. Une institution de la démocratie. »

aux Éditions Gallimard (2014)

À distance des polémiques sur la Sécurité sociale, Colette Bec revient à l’intention de ses fondateurs pour saisir les principes à l’œuvre dans son évolution et ses problèmes actuels.

Dans le projet d’après-guerre, elle était vue comme une politique de protection globale, qui, contrairement aux assurances sociales ne se limitait pas à la protection des salariés. Conçue comme le socle de la solidarité, elle relevait de choix collectifs engageant le destin commun et l’organisation d’une société juste. C’était une institution de la démocratie à venir – une démocratie capable d’aménager un cadre permettant l’émancipation individuelle.

Dans cette perspective, Colette Bec comprend la crise de la Sécurité sociale comme celle d’un mode d’appartenance qu’elle a contribué à élaborer et contribue désormais à déconstruire. Elle montre aussi que cette ambition première n’a rien perdu de sa valeur dans un contexte actuel rendu en partie inintelligible par une approche technicienne et budgétaire.

C. BECColette BEC, professeur de sociologie à l’Université Paris-Descartes, est l’auteur notamment de Assistance et République (Éditions de l’Atelier, 1994), L’assistance en démocratie (Belin, 1998), De l’État social à l’État des droits de l’homme ? (Presses Universitaires de Rennes, 2007) et dirigé avec Giovanna Procacci, De la responsabilité solidaire. Mutations dans les politiques sociales d’aujourd’hui (Syllepse, 2003).

Rencontre animée par Christophe Beaudoin, directeur-adjoint de l’Ecole nationale supérieure de la Sécurité sociale.

Une réflexion sur “Conférence de l’Hôtel-de-Ville 2014-2015 n°5

  1. Pingback: [Audio] Colette BEC à propos de son livre « La sécurité sociale. Une institution de la démocratie. » | aussitôt dit

Les commentaires sont fermés.