Conférence de l’Hôtel de ville 2015-2016 n°7

Mardi 3 mai 2016 à 19h, Hôtel de ville, salle Aristide Briand

Laurent DAVEZIES

à propos de son livre

« LE NOUVEL ÉGOÏSME TERRITORIAL. LE GRAND MALAISE DES NATIONS »

aux Éditions du Seuil – La République des idées (2015)

Montée du régionalisme, exigence d’autonomie, voire d’indépendance : on assiste aujourd’hui à une fragmentation des nations. Aux anciennes causes identitaires se combinent le fait nouveau que les régions riches ne veulent plus payer pour les régions pauvres. Plus largement, le modèle de cohésion territorial est remis en cause. Dans la mondialisation, les petites nations semblent tirer leur épingle du jeu. Pourtant, leur multiplication pose plus de problèmes qu’elle n’en résout. Des exemples comme l’Écosse, la Catalogne, la Flandre peuvent avoir des effets de contagion désastreux. Dans ce petit jeu égoïste, chacun risque d’être perdant, sauf peut-être les micro-États les plus riches. Comment conjurer le poison de la méfiance et de la division ? Ce livre propose des solutions pour maintenir une certaine idée de la démocratie territoriale.

© E. Marchadour

Laurent DAVEZIES, professeur au Conservatoire national des Arts et Métiers, travaille sur les mécanismes du développement territorial. Il a publié notamment : La République et ses territoires. La circulation invisible des richesses (Le Seuil, 2008), La crise qui vient. La nouvelle fracture territoriale (Le Seuil, 2012).

La rencontre sera animée par Georges Gay, professeur à l’université Jean Monnet de saint-Etienne.