Conférences de l’Hôtel de Ville 2009-2010/n°5

L’association de philosophie AUSSITOT DIT présente, en partenariat avec la Rotonde-Ecole des Mines et le MODYS :

Jeudi 1er avril 2010 à 19 heures

Hôtel de Ville de Saint-Étienne, salle Aristide Briand (entrée libre et gratuite)

Christine FAURÉ , à propos de la nouvelle édition en 2010 de son Encyclopédie politique et historique des Femmes aux Éditions Les Belles Lettres.

Christine FAURÉ, sociologue, directrice de recherches au CNRS, membre de
l’Observatoire de la parité entre les femmes et les hommes (2002-2009)
a également écrit :
Ce que déclarer des droits veut dire : histoires, Paris, P.U.F., 1997,
Des Manuscrits de Sieyès, Paris-Genève, Champion-Slatkine, 1999-2007.
« La prise de parole publique des femmes », Annales historiques de la
Révolution française
, n° 344, avril-juin, 2006.
Mai 68 en France ou la révolte du citoyen disparu, Paris, Seuil /
coll. Les empêcheurs de penser en rond, 2008.
Ce n’est qu’au XXe siècle que les femmes ont accédé au droit de vote dans les démocraties. Aujourd’hui encore, dans la plupart des États d’Europe et d’Amérique du Nord, leur place au sein des institutions politiques reste insignifiante. Pourtant, les faits sont là : de la naissance des États modernes jusqu’à nos jours, présence et mobilisation des femmes sont attestées lors des grands événements qui ont marqué l’histoire des sociétés occidentales : Europe, Amérique du Nord, Amérique latine. Il ne s’agit ni de déceler le changement de leur image, ni de faire l’histoire de leur apparence, mais bien d’évaluer des actions conduites dans des situations fondatrices. Situer, décrire, apprécier la participation des femmes dans le mouvement général des transformations politiques, c’est affirmer résolument une volonté de synthèse contre tout éloge des particularismes féminins légitimant absence et inégalité. Anthropologues, historiens, philosophes, politologues et sociologues apportent à cette entreprise les ressources de leurs disciplines.